Anciens marais salants de Pen en Toul

Retour
Le site de Pen en Toul préserve depuis 1995 le plus grand marais de l'ouest du Golfe du Morbihan. Lieu d’échanges fertiles avec les eaux marines, c’est aussi une halte privilégiée pour les oiseaux migrateurs. Cet ancien bras de mer a été endigué au milieu du XIXème siècle, pour aménager des marais salants.
Cette activité sera de courte durée, car en 1872, la saline est abandonnée. Pen en Toul connaît ensuite une succession de propriétaires et diverses tentatives d'exploitation (pisciculture, décharge d'ordures ménagères...). C’est même le théâtre des premiers essais de l’aviation. La protection du site s’est mise en place par l'acquisition progressive de terrains entre 1995 et 2000, par Bretagne Vivante, le Conservatoire du Littoral et un propriétaire privé.

Le site s’étend maintenant sur 42,20 ha. Le plan d'eau central, d'une superficie d'environ 15 ha, est l'intérêt majeur de Pen en Toul. Cette lagune côtière joue un rôle important de nurserie pour des poissons et l'accueil des oiseaux d'eau du Golfe du Morbihan.Un sentier de découverte de 3,3 km, permet d'observer les oiseaux. Il permet également de découvrir des traces des activités passées. Le Douet de Locqueltas et ses deux fontaines ont été remarquablement restaurés. C'était l'un des quatre lavoirs de Larmor-Baden avant la mise en place du service des eaux. L'emplacement des anciens hangars de l'aérodrome est toujours visible.

(source larmorbaden.fr)

Réglages

Retour

Réglages

Retour
Me localiser